C’est lors d’un évènement de Slow Fashion à Paris que j’ai rencontré les deux fondateurs de Bhallot, Guillaume & Jean Baptiste. Deux entrepreneurs à l’âme éthique et au parcours si inspirant que je tenais vraiment à vous les présenter !

C’est après avoir travaillé deux ans au Bangladesh pour une association française, complètement immergés dans la campagne et la culture bengali que les deux amis ont pris conscience des enjeux écologiques, sociaux et économiques de notre société actuelle, notamment ceux engendrés par l’industrie textile.

« On travaillait sur la fibre de jute alors l’idée était de trouver des débouchés à la filière. Finalement, un jour on s’est dit que le meilleur moyen de trouver des débouchés sur le long terme était d’impliquer au maximum les producteurs et les acteurs de la chaîne du jute. »

Inventer la mode de demain en valorisant les fibres végétales écologiques et ces acteurs locaux: c’est ainsi que la marque Bhallot est née. Les deux fondateurs souhaitaient notamment combattre l’utilisation plastique par des matières naturelles nobles comme le jute, une plante issue de la région du golf du Bengal, utilisée autrefois pour faire nos sacs à patates.  Appelée Or du Bengal, c’est une fibre hautement qualitative, résistante et douce au fort potentiel écologique et social.

Un modèle direct ! 
La marque a donc choisi un modèle direct évitant les nombreux intermédiaires pour ainsi proposer à ces clients le prix le plus juste et le plus compétitif possible. C’est ainsi qu’elle n’hésite pas à dévoiler ces marges en toute transparence !
Transparence & Traçabilité ! 
Bhallot travaille avec des artisans de coopératives certifiées commerce équitable par le label World Faire Trade Organization (WFTO) permettant de maintenir des emplois en milieu rural pour combattre la pauvreté. Le Bangladesh connaît, en effet, un exode vers les villes créant ainsi de nombreux bidonvilles aux alentours.  « Le label garantit, par exemple, une élévation des salaires de 10 à 20%, des horaires maximum de 7h par jour, les heures supplémentaires payées, des salariés qui élisent leurs chefs. »
« Comme nous connaissons bien le pays et que nous maîtrisons la langue, nous travaillons vraiment avec eux pour développer les produits ». 

Autant vous dire que j’ai tout de suite craqué pour cette marque dont les valeurs me correspondent tout à fait. Après 1 an de voyage en Amérique Latine, j’ai moi même pu travailler directement avec les artisans et cette valeur sociale qu’intègre fortement Bhallot dans son modèle est donc primordial pour moi. Travailler avec des artisans permet également de perpétuer leur savoir-faire et de fabriquer et un produit de qualité premium, ce dont Bhallot est d’ailleurs très fier.

Cette marque m’a également interpellée car le jute est encore très peu développé malgré ses qualités écologiques et sociales et j’avais l’image d’une matière aux produits pas très stylés…Et bien je me suis trompée sur toute la ligne en découvrant leurs produits ! Il y en a pour tous les goûts et tous les styles, pour hommes comme pour femmes ! Moi j’ai évidemment craqué pour ce modèle 100% végétal mettant en avant le savoir-faire local par des motifs traditionnels et éthiques du Bangladesh. Je le trouve à la fois stylé et léger pour flâner en ville et vraiment pratique et confortable pour partir randonner en montagne !

Le plastique c’est pas chic !
« Nous avons constamment des contraintes et des questionnements lors des phases de développement du projet lié à la responsabilité environnementale et sociale de l’entreprise. »
Les sac peuvent être composés de jute mais aussi de cuir. C’est pourquoi, la marque se questionne sur l’utilisation du cuir, une ressource naturelle du pays qui est traditionnellement utilisée depuis longtemps mais qui fait objet de nombreuses controverses dans le milieu de la mode écologique.
« Le cuir que nous utilisons est tanné à l’aide de végétaux, c’est à dire sans métaux lourd ! De plus, la tannerie avec qui nous travaillons retraite l’eau avant de la rejeter dans la rivière. Mais pour certains, ces efforts écologiques ne sont pas suffisants car le bétail produit beaucoup de gaz à effet de serre. Pour d’autre, ce n’est pas éthique car si on veut respecter la planète on doit respecter les animaux… On décide de relever le défi mais attention on croit plutôt à des matériaux alternatifs plutôt qu’à des imitations cuir. Et pas question de remplacer par du plastique ! »
Bhallot, Made in Europe ! 
« On essaie de reproduire le même schéma que l’on a fait avec le jute & le bangladesh mais cette fois-ci avec une fibre européenne, le lin!
Nous travaillons nous-même l’ennoblissement du tissu avec un traitement 100% naturel pour le rendre rigide et déperlant ». Une vraie innovaton écologique et technologique ! De plus, le lin a l’avantage d’être une fibre locale à faible empreinte environnementale.
« On croit beaucoup à ce projet pleins d’espoir pour révolutionner le monde de la mode et le monde du sac ! »
Que pensez-vous du futur de la mode responsable?
« Les choses évoluent certes mais je pense qu’il y a une certaine méconnaissance du milieu du monde du textile. Par exemple, l’argument « Made in France » est souvent avancée comme LA solution mais on oublie trop souvent que la chaîne du textile est très longue et qu’avant la confection, il y a pleins d’autres étapes qui sont importantes à prendre en compte si on veut des produits écoresponsables dans leur globalité. Cette méconnaissance tend à se réduire, car comme sur l’alimentaire, une prise de conscience est en train de s’effectuer, mais j’ai le sentiment qu’il manque une « fédération de la mode éthique ». On est quelqu’un à dire la même chose mais chacun dans notre coin… De plus, si on regarde les chiffres du prêt à porter en France, on constate que la consommation s’oriente plus vers des marques discount. Donc le « consommer moins mais mieux » de la slowfashion n’est pas prêt d’avoir gagné la guerre contre le fast-fashion... »

À chaque fois que vous achetez un sac Bhallot, une partie de cet argent est destinée à soutenir les programmes de développement comme le soutien à l’entrepreneuriat féminin, des formations pour être indépendant, de la sensibilisation au respect de l’environnement, luttant contre la pauvreté en milieu rural.

Voici donc ma sélection de sacs préférés de la marque !

Retrouvez cette sélection sur le site internet de la marque ! Bon shopping éthique =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *