Cela fera déjà un mois que je serai au Pérou lorsque j’arriverai à Iquitos, ville frontière de la jungle amazonienne. J’ai été fascinée par plus d’un paysage depuis que je voyage dans ce pays, mais c’est lors de cette dernière grande aventure que j’y réaliserai mon rêve d’enfance….

Et oui, depuis petite, je ne sais pour quelles raisons, je suis fascinée par la jungle. J’ai toujours rêvé un jour de vivre à l’état sauvage… ! En harmonie avec une nature indomptable, oublier le monde moderne, wifi, téléphone, carte de crédit. Revenir à notre état primaire, éveiller tous nos sens et notre ingéniosité pour survivre.…

Carte de Cartelitos par Cotton & Travel

Je suis restée deux jours à Iquitos, avant de commencer mon aventure dans la jungle amazonienne. Je n’avais fait aucune recherche sur cette ville, qui, pour moi, n’était qu’une ville étape avant de commencer mon trek. Et bien, j’en suis littéralement tombée amoureuse: des tuks tuks et des scooters qui roulent dans tous les sens, une chaleur écrasante, une humidité étouffante. Pourtant, ici, règne un sentiment de liberté et d’insouciance. En quelques minutes, je m’adapte et je m’attache à cet adorable chaos !

cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
Iquitos, Pérou par Cotton & Travel
Iquitos, Pérou par Cotton & Travel
Iquitos, Pérou par Cotton & Travel
Iquitos, Pérou par Cotton & Travel

C’est Martin, le chauffeur de l’agence, avec qui j’avais prévu le trek les jours suivants, qui vient me chercher à l’aéroport. Il m’accueille chaleureusement dans son tuk tuk et on s’entends tout de suite très bien. Il s’arrête en chemin et me dit qu’il doit juste récupérer au passage un ami. Je fais alors la connaissance de Jesus, qui a mon âge. Il vit à Lima mais travaille entre les deux villes. Le courant passe également tout de suite et le soir même, nous nous retrouvons au restaurant. J’aurai pourtant fait 7h de trajet en bus, 6h d’attente à l’aéroport et 3h d’avion, mais rien de mieux que de partager son voyage avec des locaux ! Il me fait goûter une spécialité d’Iquitos, le  »Juane », puis nous partons voir un concert de cumbia, salsa, merengue. Il faut dire que la danse, ils ont ça dans le sang ! Jesus est un excellent danseur et il m’apprends quelques pas ! Si je veux faire la fête en Amérique Latine, j’ai grandement intérêt à apprendre les danses latines !

cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou

Pour mon deuxième et dernier jour à Iquitos, Jesus me fait visiter la vile. Nous goûterons à plusieurs jus et spécialités culinaires vendus dans les rues. Nous en profitons ensuite pour aller au superbe musée ethnologique qui explique le mode de vie de plusieurs tribus amazoniennes. Puis, nous rejoignons Martin dans un restaurant typique, pour goûter au poisson local. Ceux qui me connaissent savent que je suis très difficile et que je n’aime pas le poisson ! Bien sûr, je n’avais pas osée leur dire et je savais qu’ici, le poisson était le principal aliment. A première vue, il ne paraissait pas très appétissant… mais j’ai bien fait d’y goûter car c’était vraiment excellent ! Le restaurant, dans lequel m’ont emmené Jesus & Martin, héberge aux alentours de nombreux animaux. J’ai donc pu y voir une centaine de crocodiles, des tortues terrestres, tapir, etc. Un bon début donc pour commencer mon trek dans la jungle !

cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou

Le lendemain matin, Martin me récupère à mon auberge et m’emmène au port où le bateau nous attends pour l’Amazonie.

Nous passons par le marché où nous pouvons voir asticots, têtes de crocodiles, oeufs de tortues et autres bizarreries… Le guide nous propose de prendre notre petit déjeuner en goûtant à ces spécialités mais pour une fois je n’ai pas très envie de la jouer à la locale.

Dans la pirogue,  je sympathise avec un couple de français, Lucie et Max, qui feront partie de mon équipe pendant le trek. J’ai tout de suite su qu’on allait bien s’entendre quand ils ont sorti tout leur linge mouillé et l’ont étalé sur la pirogue pour le faire sécher au vent ! Un vrai bonheur de les avoir rencontrer et d’avoir partager cette aventure avec eux !

cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou

Cap sur l’Amazone ! Mon rêve se réalise enfin !

Nous voguons sur une rivière d’un marron foncé. Le courant est fort (28km/h), les arbres immenses et d’un vert flamboyant nous entourent.

cottonandtravel-bateau-amazonie-pérou
cottonandtravel-bateau-amazonie-pérou
cottonandtravel-bateau-amazonie-pérou

Il aura fallu deux bonnes heures de pirogue pour arriver au Lodge, qui est, pour le moins que l’on puisse dire, très authentique ! Il s’agit de 3 petites cases en bois, sur pilotis, recouvert d’un toit de paille. L’une d’entre elle contient les chambres, une autre, les douches, reliées par des étroits bout de bois sur pilotis. Ici, bien sûr, pas d’électricité et pas de douche chaude ! La cuisine, elle, fait partie d’une autre petite case que l’on doit rejoindre en pirogue ! Il faut grimper une échelle en essayant de ne pas tomber dans la boue pour l’atteindre ! Un perroquet et des perruches ont élus domicile et deviennent l’attraction à chacun de nos repas.

cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou

3 israéliens, 2 mexicains et une française rejoignent l’équipe. Après avoir dévoré notre repas et enfilé nos bottes en caoutchouc, indispensable pour survivre dans la jungle… nous partons alors à la recherche des dauphins roses qui vivent uniquement dans la rivière amazonienne ! Une fois arrivés, le guide nous dit de sauter dans l’eau! Euh… ce n’est pas réputé pour ces nombreuses bêtes dangereuses l’Amazone?? Bon, ce n’est pas tous les jours qu’on peut nager dans l’Amazone au milieu de dauphins roses ! Je décide donc de me jeter à l’eau… avec beaucoup d’appréhensions ! On y voit donc absolument rien à travers cette eau marron qui est aussi très profonde !!

cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou

En chemin, nous découvrons les innombrables oiseaux qui peuplent la forêt, comme les martins pêcheurs, les perroquets, les vautours, les hérons, etc.

cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou

Nous verrons également notre premier coucher de soleil. En amazonie, le ciel est incroyable et les couleurs du soleil se reflètent dans la rivière. Lorsque la nuit tombe, c’est toujours un spectacle à couper le souffle…

cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou

Première nuit au Lodge. Une chauve souris a élue domicile dans notre dortoir. Installée sous ma moustiquaire, je m’endors heureuse et paisible au son des centaines de grenouilles qui se reproduisent, des hiboux qui se réveillent, des chauves souris qui chassent et une multitude d’autres bruits étranges que je n’arrive pas à identifier! Il y a également un son lointain de tambours… C’est apparemment la fête au village voisin !

Le lendemain, nous partons à la pêche aux piranhas. Nous sommes chacun munis d’un bout de bois au bout duquel est accroché un morceau de poulet à l’hameçon. Au bout de quelques secondes seulement, je pêche un poisson chat ! Puis au bout de quelques minutes un piranha ! Mais après une heure, deux heures d’attente… toujours rien… En tout, nous aurons réussi à seulement pêcher 5 piranhas et 2 poissons chats ! Mais je suis fière de ma première pêche ! Le soir, nous goûterons à notre butin !

cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou

Nous sommes ensuite allé sur une île appelée l’île aux singes. Je connais de nom cette île, car à l’aéroport d’Iquitos, je sympathise avec Mélissa, une canadienne. Elle m’explique qu’elle part y faire du volontariat ! Ca me semblait incroyable, moi qui ai toujours rêver de m’occuper de singes ! J’avais vraiment envie de faire du volontariat et depuis mon arrivée au Pérou, je n’en avais toujours pas eu l’occasion. Je me suis alors renseignée au bureau principal basé à Iquitos et j’y ai rencontré un couple d’allemands, Sabrina et André, qui partait eux aussi faire du volontariat ! Je ne pensais finalement pas y aller car je n’avais pas eu le temps de m’organiser ! Mais comme je vous le dis plusieurs fois dans mes articles, le destin fait toujours bien les choses… Notre Lodge était situé juste en face de l’île aux singes… et la visite était donc programmée sans que je le sache ! Une fois sur place, je retrouve Mélissa, Sabrina et André qui m’embrassent chaleureusement. Le courant était vraiment passé immédiatement et je suis heureuse de les retrouver ! Nous resterons 3 heures à jouer et à câliner les singes. Puis sur un coup de tête, je me dis que je peux bien faire du  volontariat pour les quelques jours qui me resteront après le trek ! Je dis donc à très bientôt à Sabrina et André; Mélissa, elle, sera malheureusement déjà partie.

cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou

En chemin, nous verrons de nombreux villages typiques, des locaux sur leurs pirogues, des femmes lavant leur linge dans l’amazone, des enfants nageant et jouant avec la boue…

cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou

Nous rentrerons au campement les yeux pleins d’étoiles, sous un magnifique arc en ciel et un impressionnant coucher de soleil. La nuit tombe et la jungle s’éveille. Nous profitons de chaque moment puisqu’il ne nous reste maintenant plus que deux jours… deux jours de trek, en pleine jungle où nous camperons une nuit !

cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou

A vrai dire, personne ne savait à quoi s’attendre. Wilder, notre guide, nous dit juste que nous dormirons par terre. Bien sûr, nous pensons qu’il blague comme à chaque fois… Il n’arrive jamais à être sérieux ! Pourtant, cette fois-ci, il était vraiment sérieux. Après deux heures de pirogue, nous mettons pied à terre. Chacun porte un sac de provisions ou d’équipement pour dormir et nous traversons pendant deux heures un village et une jungle épaisse à travers laquelle nous nous frayons un passage grâce à nos machettes !

cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou

Avec le poids des provisions et la chaleur humide, c’est épuisés que nous trouvons enfin un lieu pour établir le campement. L’état sauvage commence donc maintenant !

Ni une ni deux, il faut couper les arbres, débroussailler le terrain et attacher les cordes pour installer la bâche qui nous servira d’abri. Par terre, nous poserons, en guise de tapis de sol, des feuilles de palmier découpées au préalable. Nous accrocherons ensuite nos moustiquaires et installerons notre drap pour nous protéger du sol. Je pars ensuite chercher du bois avec trois autres compagnons pour préparer le feu et cuisiner. Au menu, poisson et riz ! Depuis que je suis arrivée dans la jungle, je me régale avec le poisson ! Nous attendons toujours les repas avec impatience et je ne peux pas me permettre de faire la fine bouche! Une heure de repos après, nous partons à la découverte de la jungle. Pour commencer cette randonnée, il faudra bien 5 min de traversée en équilibre sur un tronc d’arbre flottant au dessus d’une boue marécageuse… Certains d’entre nous (les gars…) tomberont dedans, envahit de boue jusqu’à la poitrine ! Je ne préfère même pas savoir ce qu’il y avait dans cette eau trouble…

cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou

Nous découvrons sur le chemin de nombreux arbres servant aux plantes médicinales; mais également des fourmis permettant de faire un spray anti moustique naturel; d’autres fourmis, immenses et dangereuses… une piqûre et c’est une douleur atroce assurée pendant bien 24h ! Nous trouverons des grenouilles, des escargots énormes, des horribles araignées et autres tarentules à gogo, un petit serpent posée sur un arbre, un bébé caïman et un immense anaconda….Il fait à présent nuit et cela fait déjà bien deux heures que nous nous battons pour nous frayer un chemin dans la jungle. Munis de lampes frontales, il est temps de repartir. Encore deux heures de marche dans une totale obscurité nous attendent …. La jungle vit la nuit… et ce n’était pas très rassurant de randonner parmi toutes ces bêtes sans rien voir à plus d’un mètre. Nous arrivons au campement épuisés. Chacun s’installe dans sa moustiquaire. On s’endort tout habillé, plein de sueur et de boue. Les odeurs de nos corps pas lavés depuis le matin envahit le camps mais cela nous fait bien rire ! C’est l’aventure ! En pleine nuit, j’ai quelques peu appréhendé, lorsque j’ai été réveillée par le bruit de pas d’un animal marchant autour des moustiquaires… Plusieurs l’ont entendu mais personne ne sait ce que c’était… Plusieurs araignées et insectes inconnus avaient également élus domicile sur les moustiquaires. La nuit n’a donc pas été reposante, d’autant plus que nous étions en pente et qu’il fallait se mettre de biais pour ne pas rouler sur le voisin. Sans parler des tiges des palmiers qui nous rentraient dans le dos… !

cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou

C’est à 6h, à peine éveillés, que nous repartons en chemin inverse. A nouveaux 2h de marche et 2h de pirogue avant que nous arrivions au Lodge… 2 jours sans se laver et pas le temps de se reposer puisque je repars deux heures après pour mon volontariat à l’ile aux singes ! Je retrouve enfin Sabrina, André et tous les singes de l’île. J’y resterai 4 jours. Peu de temps donc mais j’y vivrai cependant une expérience vraiment inoubliable ! A suivre dans le prochain article !

Après une dizaine de jours en Amazonie, complètement déconnectée, je retrouverai le monde moderne bien trop brutalement. Une fois arrivée à Iquitos, j’en oublie effectivement le code de ma carte de crédit, qui se fait avaler par le distributeur… Sachant que j’avais un avion à prendre… mais que je ne savais pas l’horaire puisque je n’avais plus le billet ! Bref ! Après ces quelques difficultés de réadaptation, je pars pour Lima, pour une semaine… Partagée entre la joie de retrouver les musées, cinés et bars et le mal être de la vie frénétique d’une capitale, je serai tout de même très heureuse de retrouver Jesus ainsi que certains membres du groupe du trek qui vivent ou visitent Lima comme Lucie & Max..

cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou
cottonandtravel-mercado-iquitos-pérou

2 thoughts on “Amazonie: Vivre dans la jungle, entre pirogues, ethnies et anaconda !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *