cottonandtravel

Marie Landais – Cotton & Travel vous partage sa passion pour l’artisanat !

« Vous pouvez adopter une mode écologique / éthique de bien des manières différentes : matières écologiques, artisanat, boutiques de seconde main, acheter local… Aucune marque ni aucun consommateur n’est parfait. Vous devez juste trouver la cause la plus chère à vos yeux que vous voulez soutenir.

Je voyage depuis maintenant plus d’un an à travers le monde et j’ai découvert ma passion: l’artisanat. Je trouve merveilleux de porter un vêtement fait main, avec amour, par un artisan, souvent des femmes. C’est pour moi un privilège de porter quelque chose d’unique, réalisé selon un savoir-faire ancestral qui se passe de générations en générations, de mères en filles. Ce qui m’est le plus cher, c’est de pouvoir soutenir financièrement ces femmes et leurs familles et de participer à la préservation de leur culture.  
C’est depuis que j’ai réalisé un volontariat de 2 mois au Guatemala, avec une coopérative de tisseuses que j’ai changé ma façon de consommer, puisque maintenant je regarde avant tout, où a été réalisé mon vêtement et par qui. J’ai appris que derrière chaque symbole tissé se cachait d’incroyables histoires qui remontaient à leurs ancêtres Mayas. Je trouve cela passionnant ! Dans un monde moderne de surconsommation, je pense qu’il est important de ne pas oublier ces racines et de préserver chaque culture ». 
Lien du Blog et Instagram @cottonandtravel

Rosalinda Shelton – Sunshine and Rosies et sa recette de lessive faite maison !

« Adopter une mode écologique s’étend également au soin que vous apportez à votre vêtement. Tout d’abord, essayez de laver le plus souvent possible à froid. Ce n’est pas nécessaire de laver à chaud pour qu’un vêtement soit propre et vous économiserez beaucoup de ressources. De plus, séchez aussi souvent que possible à l’air libre et n’utilisez pas de sèche-linge. Votre facture d’électricité diminuera et la planète vous remerciera ! Enfin, soyez créatifs et créez votre propre lessive naturelle! Les lessives traditionnelles contiennent des billes de micro plastiques et le packaging est également la plupart du temps en plastique! Vous limiterez donc considérablement l’impact plastique sur la planète! Voici une recette toute simple:

1/2 savon que vous frottez contre une rappe à gruyère dans un grand récipient, auquel vous ajoutez de l’eau bouillante pour dissoudre le savon. Vous aurez ensuite besoin d’environ 2L d’eau froide et de 20 gouttes d’huiles essentielles (pour ma part, j’adore le citron !)

Si cette recette ne vous convient pas, vous pourrez en trouver des centaines d’autres sur internet, et même des recettes de lessive en poudre si vous préférez au liquide!
Lien du Blog et Instagram @sunshine_and_rosies
sunshine and rosies
thetravellerseries

Tiffany Teoh – The Traveller Series vous parle du plastique !

« Je n’avais jamais pris conscience que dans nos vêtements, il y avait des polymères de plastique ! J’étais choquée de voir que le plastique avait réussi à s’introduire encore une fois dans notre vie quotidienne. Saviez-vous que la matière la plus utilisée dans nos vêtements était le polyester, lui-même étant un composant plastique? Cela signifie que nos vêtements vont, ni se dégrader, ni se décomposer dans les sols, une fois que vous allez les jeter.

En plus, c’est un produit synthétique et chimique produit à partir du pétrole, augmentant la pollution et provenant donc d’une ressource épuisable! Et la cerise sur la gâteau… lors du nettoyage de nos vêtements, des particules de plastique se détachent et finissent dans l’eau que nous buvons, dans laquelle nous nageons et finissent même dans l’océan et donc dans les poissons que nous mangeons !

Lorsque vous ferez du shopping, prenez le temps de lire les étiquettes de vos vêtements. Le polyester n’est pas une matière respirable, optez plutôt pour du coton qui sera plus confortable pour votre peau ».

Lien du Blog et Instagram @thetravellerseries

Elizabeth Joy – Conscious Life & Style décide de ne plus acheter !

« Le premier pas que j’ai fait pour adopter une mode plus écologique était tout simplement d’arrêter d’acheter! Après avoir vu la catastrophe de l’effondrement du Rana Plaza et découvert les conditions affreuses dans lesquelles les employés du Tiers Monde travaillaient, je ne pouvais juste plus acheter des vêtements dans les boutiques du Fast Fashion…

A ce moment-là, je n’y connaissais rien en mode éthique et je ne pensais pas pouvoir trouver quelque chose de joli dans les boutiques de seconde main. Avec le recul, je peux me rendre compte à quel point j’avais tord! Donc j’ai abandonné le shopping pendant un temps et cela m’a aidé à ralentir ma consommation. On réfléchit plus consciemment à nos achats sans sauter dans les boutiques en achetant par  »habitude ». On prend le temps de voir si on a vraiment besoin de ce vêtement et si on l’aime vraiment.

Pendant cette pause, j’ai pris le temps de rechercher des marques de mode écologiques / éthiques. J’ai appris quelles étaient les matières plus écologiques et les pratiques de production plus responsables. D’ailleurs, l’un des problèmes majeurs de la mode, c’est la façon dont elle est produite, et donc ralentir sa consommation aide à réduire l’impact environnemental!  »

Lien du Blog et Instagram  @consciousstyle

consciousstyle
thefashionablethinker

Emma – The Fashionable Thinker, la Reine du Bricolage !

N’ayez pas peur de transformer vos vêtements. Avant je n’osais pas les couper ou les recoudre pour en faire de nouveaux vêtements (même lorsqu’il y avait des trous dedans ! ) Je les gardais pendant des mois dans ma penderie, puis finalement les donnais à des charités. Mais j’ai appris que parfois ils finissent par être envoyés dans des déchetteries et jetées et lorsqu’ils sont envoyés à l’étranger, cela peut avoir un très mauvais impact. Par exemple, dans certains pays africains, cela a littéralement tué la production locale et la production de textiles traditionnels. En redonnant vie à nos vieux vêtements, on limite nos déchets et le gaspillage.

J’ai récemment acheté une ancienne robe de mariée que j’ai transformé en une jupe en tulle (que l’on a pu voir partout lors de la Fashion Week comme étant le nouveau vêtement tendance) ! Si vous ne savez pas par où commencez, il y a des tonnes de blogs de couture pour apprendre à transformer vos vêtements, sans mentionner des tutoriels sur Youtube !  Soyez créatif ! Après tout, si c’était destiné à être jeté… vous n’avez rien à perdre!

Lien du Blog  et Instagram

Rachel Fortune from Style The Sustainable se demande « Vais-je le porter au moins 30 fois ? »

« En tant que styliste personnelle, j’ai eu la chance de travailler avec différentes marques: designers, vintages, grande distribution… Ce que j’aime dans mon métier c’est de créer un look unique et créatif selon qui vous êtes et votre mode de vie.

La plupart de nos vêtements ne sont pas éthiques ou écologiques mais ce n’est pas pour cela qu’il ne faut pas les porter ! En fait, portez-les mêmes encore plus! J’adore la philosophie de Livia Firth, créatrice de (Eco Age ) appelée 30 Wears Campaign: avant d’acheter un vêtement, demandez-vous « Vais-je le porter au moins 30 fois? » Si la réponse est oui, alors achetez-le et profitez-en ! Si la réponse est non alors passez votre chemin et économisez votre argent pour quelque chose que vous allez vraiment chérir pendant des années !  »

Lien du Blog et Instagram @stylethesustainable

style the sustainable
kasha.cabato

Kasha Cabato – Green with Style est chic en vintage ! 

« Achetez du seconde main autant que vous le pouvez ! A chaque fois que je veux acheter un vêtement ou un accessoire, je pense d’abord à acheter un vêtement déjà porté et non du neuf !  Selon moi, c’est la manière la plus écologique d’acheter puisque aucune énergie ou ressource n’est consommée, étant déjà existantes !  Selon EPA, aux Etats-Unis seulement, nous jetons 11 millions de tonnes de vêtements par an ! C’est juste fou! Les tendances de la mode se répètent sans cesse alors il est toujours possible de trouver des vêtements tendances dans les friperies !  J’ai la chance de vivre à Los Angeles où il y a un nombre important de boutiques vintages, mais si près de chez vous, ces boutiques sont en nombre limité, vous pouvez toujours acheter sur Ebay ou Poshmark ! » 

Lien du Blog et Instagram @kasha.cabato

Molly Harris – MFARAI s’aligne avec ses valeurs !

« Alignez vous avec vos valeurs. En sachant cela, vous comprendrez mieux la terminologie de la mode responsable. Ethique n’est pas toujours synonyme d’écologique, et inversement… Si vous êtes plus sensibles aux conditions de travail des employés, vos valeurs se tournent vers l’éthique. Si vous désirez diminuer votre impact environnemental, alors tournez-vous vers une mode plus écologique. Vous pouvez rechercher notamment sur des sites en lignes, nombreux d’entre eux offrent des produits vegans, faits main, produits localement, sans-déchet, avec des matières organiques ou recyclées, etc. Donc vous devez savoir quelles sont les valeurs qui vous motivent pour trouver le bon produit pour vous.

En ce qui me concerne, lorsque j’achète un nouveau vêtement (ce qui ne m’arrive pas souvent, car je recherche avant tout à utiliser ce que j’ai déjà), je recherche principalement des matières organiques comme le coton bio, le chanvre, le lin ou encore le bambou. Mais une fois que je sais la composante du vêtement, je regarde où est-ce qu’il a été produit. Mes vêtements doivent être non seulement transparents mais également produits de manière éthique. Si le vêtement est vegan, zéro déchet, fait localement ou recyclé alors pour moi c’est un bonus! Une fois que j’ai compris quelles étaient mes valeurs, j’ai pu faire une liste de marques en accord avec les miennes; ce qui rend le shopping beaucoup plus simple !
Lien du Blog et Instagram  @MFARAI
mfarai
conscious.tay

aylor Wilson – Conscious Tay recycle ses vêtements !

« Etre responsable avec les vêtements que l’on achète, signifie également être responsable avec les vêtements dont nous ne voulons plus ! «  selon Loved Clothes Last, de la Fashion Revolution.
Avant de donner vos vêtements à des charités, demandez-vous d’abord si vous l’auriez-vous même acheté dans un magasin seconde main ou donné à un ami. Les vêtements qui ont des trous par exemple ne seront pas acceptés pour la revente. Lorsque lesmagasins de charités en reçoivent, ils sont la plupart du temps revendus à des grossistes ou envoyés à des entreprises de recyclage. Mais avec le nombre important de donations qu’ils reçoivent chaque jour, ce processus prends du temps… et parfois les vêtements finissent en déchetteries ou incinérateurs.
Au lieu de donner plus de travail aux équipes de charités, aller directement à votre service de recyclage local. Vous pouvez également leur donner une nouvelle vie. Voici ici un tutoriel pour apprendre à transformer votre vieux T-shirt en sac de shopping !  L’industrie de la mode fabrique chaque année 92 millions de déchetsfinissant en déchetteries et y restent pendant des années. Pour en apprendre plus sur la vie des vêtements seconde main, cliquer ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *