La pollution plastique des océans est un enjeu majeur pour l’industrie textile. Vous allez me dire « mais quel peut bien être le rapport entre la mode et la pollution des océans ? » Et bien, l’industrie textile est pourtant une source majeur de pollution de l’océan, et ce, de par nos gestes du quotidien qui n’est autre que le lavage… En effet, nous portons de plus en plus de vêtements en matières synthétiques, produites à partir du pétrole, comme le polyester, qui, lors du lavage, relâchent dans l’eau des microfibres de matières plastiques très fines qui passent à travers les filtres des stations d’épurations et se retrouvent ainsi dans les océans. Une pollution  »invisible » de prime abord qui se retrouvent finalement dans l’estomac de nos poissons et donc dans nos propres estomacs.

Que peut-on faire ? Tout d’abord, lorque vous achetez un vêtement, bannissez les matières synthétiques comme le polyester, le polyamide, le polyuréthane, l’acrylique ou encore l’élasthanne. En plus d’être nocives pour l’environnement, elles sont nocives pour notre santé ! Et si vous commencez à regarder les étiquettes de vos vêtements, vous verrez que ce n’est pas facile d’y échapper ! Il est donc primordial de privilégier des matières 100% naturelles comme le lin, le chanvre, le jute, le coton (mais attention, dirigez-vous alors vers du coton bio car cette matière pourtant naturelle est aussi polluante que le polyester). Attention car souvent les marques mélangent des matières naturelles à des matières synthétiques, ce qui n’est pas forcément mieux, notamment pour la fin de vie du vêtement puisqu’il est difficile de recycler des fibres mélangées…  Comment bien choisir vos matières mériterait un article complet que je vous ferais plus tard et c’est un sujet très complexe car il n’y actuellement pas de matières miracles. En attendant, voici un article très intéressant de la blogueuse Happy New Green pour mieux comprendre l’univers des matières de nos vêtements.

Concernant les maillots de bain, utilisez des matières naturelles n’est pas encore très accessible (On en trouve fabriqués en crochet, par exemple). Mais c’est un vêtement technique qui demande d’être efficace dans l’eau, contre le sel, le soleil, les tâches de crème solaire, etc. C’est pourquoi, des matières comme le polyester, le nylon ou l’élasthanne sont très réputées de par leur élasticité et leur résistance. Les matières alternatives que je vous propose dans cet article ont été imaginées par des marques innovantes qui utilisent des matières recyclées, comme l’Econyl, du nylon recyclé ou encore des matières comme PET, fait à partir de bouteilles plastiques qui se transforment en fibres polyester et devient donc du polyester recyclé; ou encore des matières créées à partir de filets de pêche, rejetés dans l’océan, très dangereux pour les tortues, dauphins, requins qui les ingèrent ou s’emmêlent dedans. Si les marques utilisent des matières conventionnelles non recyclées, alors tournez-vous vers des marques qui ont une fabrication locale, une forte dimension éthique dans leur ADN ou encore qui reversent à des associations de protection de l’environnement ou des Hommes.

Autre solution: Il existe des filets à linge aux mailles si fines qu’ils retiennent les fibres textiles qui s’échappent lors du lavage ! N’oubliez donc pas de l’utiliser même pour votre maillot de bain qui en matières recyclées. Du polyester recyclé reste du polyester avant tout et rejette donc malgré tout des microparticules de plastique dans l’eau de notre machine à laver. Recycler du plastique n’est donc pas une solution écologique durable et fait débat dans la sphère de la mode écologique. Mais en attendant de nouvelles avancées scientifiques concernant les matières textiles, je trouve personnellement que le recyclage de ces matières est une des solutions pour se débarrasser du plastique actuel qui envahit notre planète. Si le sujet vous intéresse tout particulièrement, je vous invite à lire cet article très intéressant.

OOKIOH

Les matières d’Ookioh sont à 100% recyclées et proviennent d’une usine italienne, soit récupéré dans l’océan comme des filets de pêche, soit des restes de tissus non utilisés.

Bikini vert fluo fait à 78% de polyamide recyclé. Top: 35 € / Bottom: 35 € 

ookioh-swimwear-sustainable-ethical-bikini

OCEALAH

La marque barcelonaise Ocealah utilise des matières recyclées et collabore avec une usine locale. 1% de leurs profits sont reversé à une association espagnole protégeant les océans. La marque propose des designs et des couleurs épurées facilement mixable les uns entre les autres dans un esprit slow fashion. 

Bikini rose poudré et vert kaki Haut: 40 € / Bas: 35 €

ocealah-swimwear-bikini-sustainable-ethical

HOPAAL

Basé dans le pays basque, Hopaal utilise des matières recyclées pour fabriquer des collections inspirées de ces beaux paysages de la côte française, de l’esprit surf et de l’océan. Ce maillot de bain a été réalisé à partir de déchets marins en collaboration avec ECONYL® : filets de pêche usagés et résidus plastiques. Et il a été soigneusement confectionné à Porto au Portugal.

Bikini: Haut à 36 € au lieu de 45€ / Bas à 32 € au lieu de 40€. Existe également en bleu

hopaal-maillots-debain-écologique-recyclé

VOLCOM

La célèbre marque de surf  Volcom a crée une collection ECONYL® , une matière italienne fait à 100% de nylon recyclé et recyclable qui provient de filets de pêche récupérés dans l’océan. These ghost nets haunt our oceans and have a propensity to harm marine life below the surface. 

Maillot de bain une pièce noir & blanc: 58 €

swimsuit-surf-volcom-brand-sustainabe-ethical-swimwear-one-piece

DEDICATED

Cette marque pour femmes, hommes et enfants est déjà très connu pour ces vêtements organiques faits notamment de coton biologique certifié « Fairtrade« , un label qui travaille avec des fermiers de coton de pays en voie de développement pour garantir leur droits. Dedicated à également une ligne de maillot de bain s’inscrivant dans cette démarche, fait en polyester recyclé « PET ».

Bikini: Haut à 39,95 € / Bas à 39,95 € à shopper sur la boutique en ligne éco Klow Slow Fashion

dedicated-sustainable-ethical-brand-clothing-ethical-swimwear

FAIR HARBOR

Cette marque est née sur la plage de Fair Harbor, près d’une communauté qui grandit pieds nus, sans voiture et liée à l’océan et la nature. C’est ainsi qu’est né la marque Fair Harbor et avec pour vision de protéger les océans en utilisant des bouteilles de plastiques recyclées pour fabriquer leurs maillots de bain. En plus du polyester recyclé, ils sont mixés avec du coton organique et du spandex pour créer un maillot de bain de haute qualité.

Maillot de bain une pièce couleur vert d’eau: 87€

fair-harbor clothing-sustainable-ethical-swimwear

WOLVEN THREADS

La marque s’inspire du yoga et des  formes géométriques sacrées que l’on retrouve autour de nous, dans la nature, comme les cactus, les forêts. Quant aux couleurs vibrantes de leurs maillots de bain, elles s’inspirent des couleurs de l’art indien. Les maillots de bain sont réversibles, ce qui permet de se créer différents styles. Ils sont certifiés OEKO-TEX assurant une fabrication sans produits chimiques et sont fabriqués à partir de matières appelées P.E.T, c’est à dire, recyclées à partir de bouteilles plastiques.

Bikini taille haute réversible avec version noire: 51 € / Bas: 46 €

wolven threads-swimwear-brand-ethical-sustainable-reversible-bikini

O’NEILL

La célèbre marque de surf O’neill à crée un initiative appelée « Our Ocean Mission » visant à produire de l’équipement de surf durable à l’aide des éco-fibres haute performance de Bionic, Econyl et Repreve, conçues à partir de plastique recyclé récupéré sur les plages.

Bikini 78% polyamide recyclé: Haut soldé à 23,99 €au lieu de 39,99 €  / Bas soldé à 17,99 € au lieu de 29,99 € €

Oneill-maillot-de-bain-écologique-recyclé

BATOKO

Cette marque anglaise crée uniquement des maillots de bain une pièce et se distingue certainement des autres marques par ces imprimés funs et colorés qui s’inspire de la nature… des requins, des perroquets, des baleines, des fleurs tropicales… La marque Batoko est née sur la côte ouest anglaise et utilise 100% de matières recyclées. Tout est fabriqué en Chine dans une usine auditée et respectant le label BSCI assurant les bonnes conditions de travail des ouvriers. Batoko soutient financièrement le programme de sauvegarde marine anglais Marine Conservation Society et est membre du « SAS 250 Club », qui regroupe des petits entreprises sociales à soutenir et protéger l’environnement. Le petit plus? Sur leur page Instagram, la marque partage des photos de femmes aux formes différentes, des femmes comme chacune d’entre nous, et ça fait du bien !

Maillot de bain une pièce requin: 44,50 €

Batoko-swimwear-ethical-sustainable-one-piece-affordable

Cecile Swim

Marque australienne qui fabrique de manière artisanale ces maillots de bain en Indonésie. Cecile Swim ne produit que des petites quantités pour soutenir les petits fabricants. Les designs sont minimalistes dans un esprit de slow fashion, inspiré par l’idée que les vêtement que l’on chérit doivent durer. Cecile Swim reverse un % de leur profit à Magical Light Foundation, une association humanitaire qui aide les plus démunis à sortir de la pauvreté en Asie, notamment par l’éducation des enfants. J’ai eu la chance de rencontrer Charlotte, la fondatrice de la marque. Pour lire  l’interview complet, c’est ICI.

Bikini couleur orange brûlé (sélectionné dans les 5 couleurs tendances de cet été ) Top: 48 € / Bottom: 40 € 

cecile swim-orange-bikini-sustainable-ethycally-made

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *